Mettre en œuvre et évaluer des stratégies de sécurité efficaces

SECTEUR D’ACTIVITÉ : Projets d’amélioration de la sécurité


L’Institut canadien pour la sécurité des patients utilisera la science de la mise en œuvre et des méthodes d’amélioration et d’évaluation qui permettra d’accroître la capacité des systèmes et de traduire les données probantes de ce qui fonctionne en des pratiques normalisées pour les fournisseurs de soins et les praticiens à tous les niveaux du système de santé. Nous solliciterons l’engagement de partenaires pour la réalisation de projets d’amélioration de la sécurité qui sont alignés avec les priorités nationales établies en fonction des occurrences de préjudices en santé. Nous allons, dans le cadre de ces projets, suivre un processus rigoureux d’évaluation afin de nous assurer que les données probantes puissent être utilisées pour combler les lacunes et ultimement améliorer les résultats de la sécurité des patients au Canada.

white angled overlay image
Projets d’amélioration de la sécurité

30 équipes ont participé à 4 projets d’amélioration de la sécurité : Mesure et surveillance de la sécurité, Utilisation sécuritaire des médicaments aux points de transition des soins, Travail d’équipe et communication et Récupération optimisée Canada

Renforcement de la capacité

3

séances de formation indépendantes et 3 séances partenaires avec TeamSTEPPS CanadaMC ont été dispensées

50

participants ont reçu la formation offerte dans le cadre du programme annuel du Cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients

143

participants provenant de divers secteurs et domaines de la santé ont reçu la formation des maîtres-formateurs de TeamSTEPPS CanadaMC

255

répondants ont consulté les modules éducatifs relatifs à la Loi visant à protéger les Canadiens contre les drogues dangereuses

Transfert des connaissances

556

participants
à la série webinaire éducative en six parties sur la science de la mise en œuvre et de l’application des connaissances offerte en 2018

14 349
pages consultées et 549 téléchargements des ressources de Récupération optimisée Canada

30
partenaires nationaux à l’appui de Récupération optimisée Canada

Facteurs humains

Ces extrants produisent nos résultats et soutiennent nos objectifs.

Voir la section En chiffres

Navigation des faits saillants

Projets d’amélioration de la sécurité

L’Institut canadien pour la sécurité des patients a lancé quatre nouveaux projets d’amélioration de la sécurité élaborés selon un modèle unique de la science de la mise en œuvre et de l’application des connaissances/de l’amélioration de la qualité pour accélérer les progrès en sécurité des patients au Canada. Ce concept d’apprentissage intégré influencera de façon significative et positive sur les résultats; diffusera des méthodes de transposition des connaissances et propagera l’utilisation des données probantes dans l’ensemble du système de santé. Chaque projet d’amélioration de la sécurité dure 18 mois et repose sur les principes de la série sur les percées en soins de santé (Healthcare Breakthrough Series) de l’Institute for Healthcare Improvement et du cadre Knowledge to Action. Les équipes participantes feront un compte rendu de leur travail à l’occasion du congrès de clôture en avril 2020.

Ceci est un exemple d’une orientation stratégique qui vise à travailler avec de multiples partenaires du milieu de la santé pour démontrer ce qui fonctionne. Les projets d’amélioration de la sécurité ont été conçus pour appuyer le système et les fournisseurs de soins dans la mise en œuvre, et pour les aider à évaluer de quelle façon le niveau de préparation de l’organisation face au changement contribuera aux données probantes requises pour améliorer et soutenir la sécurité des patients, avec l’objectif de renforcer l’engagement au sein du système.

En collaboration avec des partenaires engagés, nous mettrons en œuvre et évaluerons ces projets d’amélioration de la sécurité durables et mesurables qui s’inscrivent dans le cadre des priorités pancanadiennes :

L’accompagnement pour les équipes des projets d’amélioration de la sécurité et les visites aux sites partout au pays sont actuellement en cours. Des trousses sur le changement faciliteront la mise en œuvre et les membres de notre programme dirigé par les patients, Patients pour la sécurité des patients du Canada, sont activement impliqués dans tout le cycle de vie des projets afin d’orienter la conception du contenu sur l’engagement des patients et de son application.

Le Cadre d’évaluation des projets d’amélioration de la sécurité est dirigé par Mme Lianne Jeffs, Ph. D. La solution logicielle REDCap a été retenue pour mesurer l’impact des projets d’amélioration de la sécurité. Des indicateurs de mesure spécifiques aux projets et des mesures de résultats et de processus ont été élaborés pour que les équipes puissent commencer à saisir des données de la phase préliminaire. Ceux-ci apporteront un éclairage au cadre d’évaluation de la Stratégie de mesure de la performance et du Plan d’amélioration de la sécurité de l’Institut canadien pour la sécurité des patients.

Mesure et surveillance de la sécurité : Le Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité (MSS), mis au point par le professeur Charles Vincent et ses collègues de la Health Foundation au Royaume-Uni, comporte cinq dimensions proposant une série de questions clés qui vous permettront de revoir votre compréhension de la sécurité dans votre propre milieu clinique. Ce cadre élargit les horizons quant à l’information requise pour créer et soutenir une prestation de soins plus sécuritaire. Parmi les questions auxquelles doivent répondre les patients, fournisseurs de soins et leaders en santé, mentionnons celles-ci : Les soins étaient-ils sécuritaires dans le passé? Vos systèmes et processus cliniques sont-ils fiables? Les soins sont-ils sécuritaires aujourd’hui? Les soins seront-ils sécuritaires dans l’avenir? Est-ce que nous réagissons, et faisons-nous des améliorations?

Le Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité (MSS) met de l’avant une approche intéressante et innovatrice qui permet de cerner la façon dont les organisations perçoivent la sécurité de même que l’attention qu’elles portent à la création d’une conception plus élargie de la sécurité. Un projet pilote de 12 mois, mené en collaboration avec l’Université de Toronto, s’est terminé en avril 2018. Dans le cadre de ce projet, huit équipes issues de sept organisations de santé de partout à travers le pays ont participé à une séance d’apprentissage en deux phases d’une durée de deux jours, suivie d’une période d’action de six mois. Le projet s’est terminé par un congrès de clôture d’une journée, et par un forum de discussion de directeurs généraux tenu subséquemment, permettant de partager les principaux apprentissages. Le projet pilote visait à déterminer la pertinence du Cadre MSS dans le contexte canadien.

Dans la foulée du succès du projet pilote, 11 équipes participent présentement au projet d’amélioration de la sécurité MSS pour revoir leur conception de la sécurité des patients et promouvoir une nouvelle approche de la sécurité au sein de leur organisation.

Voyez le Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité
En savoir davantage

Récupération optimisée Canada : Selon les données probantes, lorsque les pratiques exemplaires de la récupération optimisée sont mises en application, la durée des hospitalisations et les taux de complication chez les patients sont moindres. Bien que ces pratiques exemplaires aient été mises en œuvre ici et là au pays, elles n’ont pas été adoptées de façon généralisée. Appuyé par un comité de gouvernance et près de 30 partenaires nationaux, le projet Récupération optimisée CanadaMC (ROC) de l’Institut canadien pour la sécurité des patients a fait des progrès constants dans ses efforts visant une instauration des pratiques à plus grande échelle.

En cohésion avec les principes directeurs de Récupération optimisée, six groupes de travail interdisciplinaires et voués à l’engagement des patients ont été mis sur pied pour réviser, adopter ou adapter les données probantes qui correspondent au contexte canadien.

Outre les stratégies de dissémination ciblée, Récupération optimisée Canada s’est concentrée sur l’élaboration d’un cheminement clinique pour les chirurgies colorectales et de ressources connexes visant l’engagement des patients. Ces ressources, lancées officiellement comme faisant partie de la stratégie de mise en œuvre du projet d’amélioration de la sécurité Récupération optimisée CanadaMC, seront accessibles gratuitement sur le site Web de l’Institut canadien pour la sécurité des patients. Utilisant un cadre d’amélioration de la qualité/du transfert des connaissances, sept équipes de partout au pays bénéficieront du soutien d’une collaboration commençant en avril 2019 pour mettre en œuvre les pratiques exemplaires ROC.

Le projet d’amélioration de la sécurité comprendra une évaluation exhaustive des impacts cliniques et systémiques.

Récupération optimisée Canada
En savoir davantage

L’utilisation sécuritaire des médicaments aux points de transition des soins : Le projet d’amélioration de la sécurité L’utilisation sécuritaire des médicaments aux points de transition des soins a intégré ces actions dans la conception du programme. Ce projet mettra également l’accent sur les pratiques exemplaires pour évaluer les patients vulnérables et contrevérifier, déprescrire / bien prescrire, et changer les modes de distribution des médicaments pour ces patients. Cinq équipes de partout au pays se sont inscrites au projet d’amélioration de la sécurité.

L’Institut canadien pour la sécurité des patients a tissé des liens avec divers organismes partenaires, tels que le Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées, le Réseau canadien pour la déprescription et Choisir avec soin Canada. Pareillement, l’expérience et le savoir-faire des experts cliniques des hôpitaux Mount Sinaï, Grand River et Winchester District Memorial ont été d’une aide précieuse pour reconnaître et diffuser les pratiques fondées sur les données probantes pour utiliser les médicaments de façon plus sécuritaire, réduire les visites en salle d’urgence et les réadmissions chez les Canadiens qui prennent plusieurs médicaments de façon concomitante.


En savoir davantage

Le travail d’équipe et la communication : Nous nous sommes rendus compte, au cours des derniers dix ans, que le fait de fournir aux équipes de santé des pratiques exemplaires fondées sur les données probantes n’était pas suffisant pour améliorer la sécurité des patients. Il faut effectuer un virage en se munissant d’outils pour améliorer les compétences, comme la communication et le travail d’équipe, et favoriser ainsi une culture de la sécurité des patients et de meilleurs résultats pour les patients. En mettant l’accent sur l’amélioration du travail d’équipe, de la communication et de la culture de sécurité des patients, nous nous donnons véritablement les moyens de faire de grands progrès dans le domaine.

Le projet d’amélioration de la sécurité Travail d’équipe et communication a donc été lancé, donnant aux équipes participantes l’occasion de travailler sur des solutions pour régler les problèmes de communication ou de travail d’équipe qui influencent négativement sur les résultats de la sécurité des patients. Les sept équipes provenant des quatre coins du pays qui participent à ce projet reçoivent la formation des maîtres-formateurs de TeamSTEPPS CanadaMC.


En savoir davantage

Renforcer les capacités

Les programmes de formation et éducatifs de même que les produits de connaissance de l’Institut canadien pour la sécurité des patients ne cessent de susciter l’intérêt tant à l’échelle nationale qu’internationale. Ces programmes comprennent ASPIRE, le Cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients, la Gouvernance efficace pour assurer la sécurité des patients, le Programme d’éducation en sécurité des patients – Canada, la Gestion des incidents et la divulgation et TeamSTEPPS CanadaMC. Ils s’adressent à un public diversifié en santé et s’avèrent utiles pour de multiples intervenants (à partir de la première ligne jusqu’aux conseils d’administration et aux directions générales). La stratégie de renforcement des capacités travaille de concert avec des partenaires, des associations et des établissements universitaires afin d’intégrer les compétences de sécurité des patients au curriculum des formations professionnelles dans le domaine de la santé.

L’Institut canadien pour la sécurité des patients a retenu les services d’un consultant qui doit examiner ses programmes de formation, en vue d’élaborer un nouveau modèle de renforcement des capacités en cohésion avec le plan stratégique de l’organisation. Cette évaluation sera complétée d’ici l’automne 2019.

ASPIRE – Promouvoir la sécurité des patients dans la formation des résidents : Les séances éducatives ASPIRE ont animées par des enseignants et professionnels respectés du milieu de la sécurité des patients et de l’amélioration de la qualité au Canada. Ce programme s’adresse aux formateurs et résidents en médecine qui portent un vif intérêt à l'enseignement et à la mise en œuvre des initiatives d’amélioration de la qualité et de la sécurité des patients dans leur pratique.

La séance de formation d’une journée sur les notions essentielles d’ASPIRE a été dispensée à 35 résidents lors de la Conférence internationale sur la formation des résidents qui s’est tenue à Halifax en octobre 2018. Les efforts de planification vont bon train pour offrir deux cours sur les notions essentielles en français en 2019. De plus, l’atelier ASPIRE 2019 se tiendra à Ottawa, du 28 au 31 mai 2019.

Advancing Safety for Patients in Residency Education (ASPIRE) logo
En savoir davantage

Association canadienne des écoles de sciences infirmières : L’Institut canadien pour sécurité des patients et l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières (ACESI) travaillent conjointement à définir des résultats d’apprentissage nationaux pour les diplômés des programmes de baccalauréat en sciences infirmières. Le but est de favoriser l’application des pratiques d’excellence dans ce domaine dès l’entrée en carrière. Ce travail jette les bases de l’atteinte des résultats d’apprentissage permettant aux infirmières et infirmiers autorisés diplômés d’intégrer les compétences liées à la sécurité au fur et à mesure qu’ils progressent dans leur pratique.

Afin de soutenir la diffusion du Cadre national sur la formation infirmière 2018-2019 révisé de l’ACESI, l’Association et l’Institut canadien pour la sécurité des patients ont publié la ressource Résultats d’apprentissage sur la sécurité des patients dans les programmes de sciences infirmières de premier cycle sur leur site Web respectif.

Cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients : Le Cours canadien pour les coordonnateurs de la sécurité des patients (CCCSP), un programme d’apprentissage intensif dispensé par les personnalités les plus influentes du domaine de la sécurité des patients, suscite l’intérêt de cliniciens et de dirigeants de partout au pays et dans le monde. Ce cours échelonné sur quatre jours aborde des sujets tels que l’application des connaissances, les facteurs humains, la deuxième victime, la charge cognitive et l’amélioration de la qualité, permettant aux participants d’acquérir une meilleure compréhension de la sécurité des patients et de se doter des compétences pour élaborer et mettre en œuvre des pratiques plus sécuritaires au sein de leurs organisations respectives. Ce programme enseigne les pratiques exemplaires en matière de divulgation, de durabilité, de facteurs humains et de communication afin de renforcer l’engagement des participants envers l’amélioration. Le CCCSP a eu lieu en juin 2018, attirant 44 participants.

Au cours de l’année financière 2018-2019, le format du CCCSP a été remanié pour le rendre plus interactif et faciliter aux équipes la mise en œuvre de leurs apprentissages. L’application des connaissances a également été ajoutée en tant qu’élément fondamental de la conception du contenu.

Canadian Patient Safety Officer Course logo
En savoir davantage

Gestion des incidents et divulgation : Un rapport intitulé Incident Management Training Needs, produit par l’Université Ryerson, fait part des conclusions tirées d’une évaluation des besoins auprès des parties prenantes de l’Institut canadien pour la sécurité des patients. Le rapport est actuellement en cours de révision par les pairs et doit être publié à l’automne 2019.

Les résultats du sondage soulignent l’importance de stimuler l’engagement des parties prenantes envers l’amélioration de la sécurité des patients dans tous les secteurs et toutes les provinces, et ce, par la conscientisation aux enjeux, l’éducation et la prévention.


En savoir davantage

Formation en gestion des incidents pour Services autochtones Canada : Une entente a été signée avec Services autochtones Canada (SAC) pour dispenser une formation en gestion des incidents aux cadres infirmiers et prestataires de soins de première ligne de SAC qui travaillent dans les communautés au Canada.

Voyez l’infographie de la gestion des incidents

Gouvernance efficace pour assurer la qualité des soins et la sécurité des patients : La Gouvernance efficace pour assurer la qualité des soins et la sécurité des patients permet d’apprendre entre pairs, de développer des approches de gouvernance et de leadership fondées sur les données probantes et de partager des pratiques de gouvernance innovatrices, des ressources et des outils. Le programme vise à offrir aux administrateurs et dirigeants des organisations l’occasion de découvrir les pratiques éprouvées qui sont garantes d’un leadership et d’une gouvernance efficaces.

L’Institut canadien pour la sécurité des patients a travaillé avec son partenaire des carrefours santé, l’Association des hôpitaux de l’Ontario, pour examiner les objectifs et le contenu des modules du programme de la Gouvernance efficace. Une séance remaniée a été offerte à 42 participants en mars 2019.

VIDÉO : Gouvernance efficace pour assurer la qualité des soins et la sécurité des patients Voyez l’infographie de la Gouvernance efficace pour assurer la qualité des soins et la sécurité des patients
En savoir davantage

Compétences liées à la sécurité des patients : En collaboration avec le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et un vaste réseau de leaders et de professionnels du milieu de la santé, l’Institut canadien pour la sécurité des patients a élaboré en 2008 le Cadre des compétences liées à la sécurité des patients, qui a fait l’objet d’une mise à jour en 2009, afin d’identifier les connaissances, les habiletés et les attitudes requises pour une prestation de soins sécuritaire.

En avril 2018, 61 parties prenantes de partout à travers le Canada ont uni leurs efforts pour réviser et actualiser le Cadre des compétences liées à la sécurité des patients. Le comité directeur, des experts en contenu, des groupes de travail du domaine, des conseillers et des consultants ont travaillé du mois d’avril à novembre 2018 pour faire en sorte que le contenu reflète les curriculums et les pratiques courantes en sécurité des patients, pour éliminer les redondances inutiles et pour simplifier le contenu et rendre son application plus conviviale. Une méthode Delphi modifiée est présentement utilisée pour obtenir de nouvelles perspectives sur le sujet de la part d’autres experts de partout au Canada. Ce travail sera terminé durant l’exercice financier 2019-2020.

Les compétences liées à la sécurité des patients mises à jour seront intégrées aux formations professionnelles des établissements d’enseignement post-secondaire et aux formations post-diplôme professionnel des organisations de santé.


En savoir davantage

TeamSTEPPS Canada : Au début de 2018, l’Institut canadien pour la sécurité des patients a reçu les droits d’utilisation exclusifs canadiens pour adapter TeamSTEPPSMD (un programme de « formation des formateurs » en développement du travail d’équipe et de la communication) afin de créer le programme TeamSTEPPS CanadaMC. Le programme mis à jour comprend du contenu canadien dont des vidéos et des aides à l’enseignement, des sources de données et des références; du contenu exhaustif axé sur les patients, élaboré de concert avec le programme Patients pour la sécurité des patients du Canada (un programme dirigé par les patients); l’inclusion et la représentation de nombreux secteurs de la santé; l’utilisation de la simulation et d’activités ludiques dans la livraison du contenu; ainsi que le soutien et des liens pour établir une communauté TeamSTEPPS Canada.

L’Institut canadien pour la sécurité des patients a offert trois séances de formation des maîtres TeamSTEPPS Canada en 2018-2019. Trois autres séances TeamSTEPPS Canada ont eu lieu en partenariat avec Health Quality Council of Alberta (HQCA), une à Calgary et deux à Edmonton. Au total, 143 participants ont suivi le cours du maître-formateur en 2018-2019.

Au cours de la prochaine année, l’Institut canadien pour la sécurité des patients continuera de faire connaître TeamSTEPPS en faisant une présentation lors d’une conférence, en donnant de la formation et en publiant du contenu fondamental de TeamSTEPPS CanadaMC sur le site Web de son programme VIREZ en mode sécurité. Nous approcherons également des conseils de la qualité des soins de santé et diverses parties prenantes pour explorer la possibilité de devenir un centre de formation régional, tel que l’a démontré un projet pilote mené sous l’égide du conseil de la qualité des soins de santé de l’Alberta.

Une tierce organisation externe a été mandatée pour évaluer le curriculum, la prestation et l’impact de la mise en œuvre de TeamSTEPPS CanadaMC pour le système de santé canadien. L’évaluation, effectuée par The Spindle Strategy for the Life Sciences, a révélé que le programme jette de bonnes assises pour instiguer des améliorations sur le long terme à l’échelle des organisations et du patient.

TeamSTEPPS Canada logo
En savoir davantage

Loi visant à protéger les Canadiens contre les drogues dangereuses : L’Institut canadien pour la sécurité des patients apporte son soutien à la mise en œuvre de la Loi visant à protéger les Canadiens contre les drogues dangereuses (également connue sous le nom de Loi de Vanessa). En vertu de cette loi, la divulgation permettra à Santé Canada de recueillir plus d’information sur la sécurité des drogues et des instruments médicaux et lui permettra de prendre des mesures sous cet éclairage. Les consommateurs seront protégés par cette loi de plusieurs façons :

  • Santé Canada peut retirer les drogues et instruments médicaux non sécuritaires du marché canadien.
  • Santé Canada peut exiger que les fabricants apportent des modifications à l’étiquetage ou à l’emballage pour renseigner les consommateurs sur la sécurité du produit.
  • La divulgation accrue peut améliorer les produits et les résultats pour la santé au bénéfice de tous les Canadiens.

L’Institut canadien pour la sécurité des patients, l’Organisation des normes en santé et l’ISMP Canada ont élaboré et mis en œuvre conjointement une approche et un contenu éducatifs qui aident les professionnels de la santé et les établissements de santé à identifier et à déclarer les réactions indésirables aux drogues (RID) graves et les incidents liés aux instruments médicaux (IIM). Cela comprend une évaluation du type de diffusion, d’éducation et de rétroaction nécessaire pour motiver et soutenir la déclaration de RID et IIM.

Cinq modules éducatifs destinés aux professionnels de la santé ont été conçus, qui seront hébergés par le site Web de l’Institut canadien pour la sécurité des patients dès juillet 2019. Les modules ont été mis à l’essai auprès de 255 répondants en mars 2019, soit des personnes et des organisations de partout à travers le Canada.


En savoir davantage

Facteurs humains

Réseau canadien sur les facteurs humains dans les soins de santé : VIREZ en mode sécurité s’est associé au Réseau canadien sur les facteurs humains dans les soins de santé pour présenter les dernières avancées dans le domaine des facteurs humains en soins de santé. Une série éducative en neuf parties sur les facteurs humains permettant aux leaders et aux professionnels de la santé de parfaire leurs connaissances sur le sujet est disponible sur le site Web sous format vidéo à la demande. Quatre appels webinaires ont pris place en 2018-2019, attirant 396 personnes œuvrant en santé au Canada.

Canadian Human Factors in Healthcare Network logo
En savoir davantage

Transfert des connaissances

VIREZ en mode sécurité : VIREZ en mode sécurité est la principale plateforme de l’Institut canadien pour la sécurité des patients pour le transfert des connaissances. VIREZ en mode sécurité fait progresser le renforcement des capacités à un rythme accéléré grâce à une panoplie d’activités d’application des connaissances conçues à l’intention du public, des patients, des leaders en santé et des prestataires de soins.

VIREZ en mode sécurité a formé un partenariat avec Dr Jeremy Grimshaw de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa pour offrir une série webinaire éducative en 6 parties portant sur la science de la mise en œuvre et de l’application des connaissances. En 2018-2019, 556 personnes ont participé à ces appels, qui leur ont permis de se familiariser à la science de l’application des connaissances par le truchement de la recherche, d’allocutions de conférenciers-invités de renom et du partage d’expériences locales réussies de changement.

Pour accroître la sensibilisation aux enjeux de la sécurité des patients et mieux faire connaître les initiatives d’amélioration mises en œuvre dans le système de santé, neuf messages de blogue (#SHIFTtalks) et neuf entrevues novatrices (#SuperSHIFTERS) ont été publiés sur la page Web de VIREZ en mode sécurité l’an dernier. Au total, 7 046 pages d’articles ont été consultées en 2018-2019, soit en moyenne 20 pages consultées par jour.

Shift to Safety Logo
En savoir davantage

Détérioration de l’état de santé du patient : Détérioration de l’état de santé du patient est une initiative conjointe de l’Institut canadien pour la sécurité des patients, de son programme dirigé par les patients, Patients pour la sécurité des patients du Canada, et de Health Insurance Reciprocal of Canada (HIROC). Le travail vise principalement à procurer au public, aux leaders en santé et aux fournisseurs de soins divers outils et ressources leur permettant de reconnaître de manière précoce les signes d’une détérioration clinique. Des ressources nationales et internationales sont élaborées pour renforcer les capacités.

Le lancement de la vidéo Détérioration de l’état de santé du patient compte parmi les réalisations marquantes de l’année 2018-2019. Cette vidéo destinée au public constitue une précieuse ressource pour aider à la détection précoce de la détérioration clinique. Une campagne faisant la promotion de la vidéo et incitant au changement dans les comportements a été menée sur les réseaux sociaux; celle-ci fut particulièrement fructueuse, puisque la vidéo a été visionnée 1 585 fois l’an dernier.

Un panel d’experts a été formé en mai 2018 pour élaborer des ressources aidant à reconnaître les signes précurseurs de détérioration clinique chez les enfants. Ces ressources sont présentement en cours de validation dans plusieurs centres de soins pédiatriques en vue d’une distribution généralisée au public. Ce travail sur la détérioration de l’état de santé du patient et la ressource pédiatrique pour la reconnaissance des signes de détérioration chez l’enfant a été sélectionné pour la présentation d’un panel à l’événement Healthcare Improvement Institute (IHI) / BMJ Quality Forum qui s’est tenu en mars 2019 à Glasgow, en Écosse.

De plus, grâce au soutien de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, un webinaire national portant sur la mortalité maternelle a été présenté en février 2019, lequel a recueilli 89 inscriptions.

Au cours de la prochaine année, nous mettrons à jour les ressources au soutien de la reconnaissance précoce de la détérioration clinique en procédant au dépouillement de la documentation publiée et de la littérature grise.


En savoir davantage

Ensemble de la culture de sécurité des patients : Conçu à l’intention des directeurs généraux et des hauts dirigeants, l’Ensemble de la culture de sécurité des patients repose sur un corpus de pratiques fondées sur les données probantes, lesquelles doivent toutes être appliquées pour assurer une prestation de soins sécuritaire; celui-ci reconnaît que l’amélioration de la sécurité des soins passe inévitablement par une culture organisationnelle facilitante où la sécurité des patients est une priorité. Le renforcement de cette culture de sécurité nécessite les interventions décrites dans l’Ensemble, qui simultanément facilitent, exécutent et élaborent des façons de faire qui s’arriment à la culture existante.

L’Ensemble a été achevé en juin 2018 et présenté à la Conférence nationale sur le leadership en santé à St. John’s, Terre-Neuve, ainsi qu’à plusieurs conférences et forums nationaux et internationaux tout au cours de l’année. Le travail se poursuit pour développer des liens actifs pour chaque composante de l’Ensemble.

Voyez le document d’une page sur l’Ensemble de la culture de sécurité des patients à l’intention des DG et des cadres supérieurs
En savoir davantage

Recherche : L’Institut canadien pour la sécurité des patients a commandé une recherche, sous la direction de Lianne Jeffs, Ph. D., visant à renforcer et à diffuser une nouvelle approche envers la sécurité des patients fondée sur les cinq dimensions du Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité et qui inclut la voix des patients, des familles et du personnel soignant. La recherche utilise une approche méthodologique multi volets qui comprend les éléments suivants :

  • Synthèse du Cadre de mesure et de surveillance de la sécurité et résumé de la littérature
  • Recherche qualitative et analyse des données
  • Développement des mesures de l’expérience rapportée par les patients/de mesures des résultats rapportés les patients
  • Application des connaissances/solutions éclairées par les données probantes

Le rapport final sera publié au printemps 2020.

Simulation : La simulation opère une véritable révolution quant aux approches d’amélioration de la qualité des soins et de la sécurité des patients. L’Institut canadien pour la sécurité des patients travaille de concert avec Sim-ONE et CAE pour élaborer un protocole d’entente (PE) qui intégrera et fera progresser les aspects de la sécurité des patients dans les activités de simulation et les pratiques partout au Canada. En collaboration avec l’industrie et les experts en simulation, nous démontrons de ce qui fonctionne, puisque la sécurité des patients est un résultat recherché de la simulation, et nous partageons les données probantes sur l’impact de la simulation sur le système de santé, en termes de rendement des investissements.

En 2019-2020, l’Institut canadien pour la sécurité des patients travaillera en collaboration avec Sim-ONE pour soutenir la formation par la simulation en tant que méthode d’amélioration de la sécurité des patients, y compris le développement du curriculum de TeamSTEPPS CanadaMC. En partenariat avec Sim ONE et CAE, nous développons également un module de formation virtuel sur la sécurité des patients qui utilise les principes de la simulation.